Leur corps ayant pris la parole à leur place

 

 

 

Prenant comme point de départ un questionnement sur le genre et les possibilités de (re)définition d’une identité libre, singulière et collective, le chorégraphe Arthur Perole présente Leur corps ayant pris la parole à leur place. Installation visuelle et sonore, l’œuvre immersive propose une rencontre éphémère avec un groupe d’adolescent.e.s de 11 à 14 ans.

 

En collaboration avec l’artiste Lynda Rahal, Arthur Perole rencontre en janvier 2020 une cinquantaine de jeunes de  Marseille et de Draguignan. Ces deux milieux sociaux-culturels différents mais pris dans un même élan générationnel évoluent au rythme d’un flot d’information parfois difficile à assimiler et de la diffusion ininterrompue d’images privées et médiatiques. Dans l’exposition, leurs corps en mouvement font face au public. Ils signalent des façons d’être marquées par un quotidien et un âge qui contraignent, mais libérés dans le plaisir de la danse.  Ces images sont percutées par la parole : des mots qui affirment autant leurs préoccupations d’enfants que des problématiques déjà adultes. Leur corps ayant pris la parole à leur place tente alors non d’affirmer ce qu’est la construction identitaire, mais de dévoiler une mosaïque de possibles, de saisir la pluralité d’« être soi » prise dans une urgence de vivre. 

 

 

L’exposition Leur corps ayant pris la parole à leur place s’inscrit dans le projet Les larmes des garçons et la colère des filles déployé par la CieF en 2020 et 2021 à Marseille et à Draguignan, en partenariat avec KLAP Maison pour la danse, le Théâtres en Dracenie et soutenu par le programme Grandir en culture de la Fondation de France.

 

 

 

 

Un projet de Arthur Perole

Commissaire : Tadeo Kohan

En collaboration avec Lynda Rahal

Avec la participation des élèves de la classe 403 du Collège Général Ferrié à Draguignan et de la classe 602 du Collège Edgar Quinet à Marseille.

Son et Images  :  Mujo Production

Production : Sarah Benoliel

 

Production : Compagnie F

Coproduction : KLAP Maison pour la danse,Théâtres en Dracénie

Avec le soutien de la Fondation BNP Paribas dans le cadre du programme Dream Up

Avec le mécénat de la Fondation de France dans le cadre du programme Grandir en Culture

 

 

La compagnie est subventionnée par la DRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur (aide à la structuration), la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, le département des Bouches-du-Rhône, la ville de Marseille.

Arthur Perole est artiste associé au Théâtres en Dracénie scène conventionnée d’intérêt national mention Art et Création